Les nouveautés du mois …

* Cours de yoga à distance

* Une vidéo destinée à suggérer des passerelles possibles entre Yoga et QiGong

* Une quatrième séance de Yoga Nidra dans la rubrique “Séances audio à pratiquer chez soi”

“GYMNASTIQUE DES 18 EXERCICES”.

Voici un lien vers la vidéo d’un enchaînement de Qi Gong (气功 qì gōng) que les Chinois appellent “gymnastique des 18 exercices” (练功十八法 liàn gōng shí bā fǎ).

Pour les Chinois, l’enjeu de ces “18 exercices”, comme de tout enchaînement de Qi Gong, est de se maintenir en bonne santé (yǎng shēng, littéralement “nourrir sa vie”). Les plus anciens traités de Qi Gong remontent à l’époque des Han (III° siècle avant notre ère). Ils procèdent tous du principe taoïste de la recherche de la longue vie (wàn suì, littéralement “dix-mille années”) à travers, justement, le Qi Gong, c’est-à-dire, littéralement, “la circulation des énergies”. Selon la légende, Bodhidharma (V°-VI° siècle), initiateur du bouddhisme zen en Chine, écrivit un traité de Qi Gong à l’usage des moines du temple de Shaolin. La “gymnastique des 18 exercices”, quant à elle, est un enchaînement conçu en 1975 par quatre maîtres chinois.

Par ailleurs, on retrouve dans ces exercices l’ancrage et le courant vertical ascendant que nous essayons de développer dans nos exercices de “karaté” au début  de notre séance. Vous pouvez en retrouver le détail dans l’ouvrage d’A. Frontin et M.-C. Hucherard intitulé Eliminez vos Douleurs en libérant l’Energie qui est en vous (éd. Balland, 1981).

L’Institut de Yoga.

P.S. : la vidéo est sous-titrée. Pour lire les sous-titres, veuillez activer le bouton “sous-titre” au bas de la vidéo (le 5° à partir de la droite).

En raison des directives officielles relatives à la situation sanitaire, les cours et les stages sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

L’Institut de Yoga.

STAGE DU 16 AU 18 OCTOBRE 2020.

YOGA ET AQUARELLE (stage ouvert à tou-te-s).

Programme.

Il ne s’agit pas seulement de regarder et de copier, mais aussi de ressentir” (Paul Cézanne).

            

L’atelier ‘aquarelle’ développe la concentration et réduit l’agitation du mental. En la contemplant, le peintre retrouve le lien profond qui le relie à la nature. Qu’il soit néophyte ou non, il transcrit dans les couleurs et la transparence la beauté de la nature telle qu’il la ressent. Le résultat sur le papier importe peu.

 

      “Il ne s’agit pas seulement de regarder et de copier, mais aussi de ressentir” (Paul Cézanne)